Une journée mondiale pour la taxe sur les transactions financières

Adam Musgrave

Publié par Adam Musgrave

Oxfam International, Chargé de mobilisation pour la campagne Santé et Education
Partagez cette page: 

Des militants du monde entier ont demandé au G20 d'adopter une taxe sur les banques

La campagne mondiale pour une Taxe sur les transactions financières (TTF, ou Taxe Robin des bois) est passée à la vitesse supérieure jeudi 17 février, des militants de 25 pays ayant uni leurs forces pour demander au G20 de mettre en place une taxe sur les banques. De l'Argentine à l'Australie, de l'Espagne au Sénégal, en passant par la Belgique, la France et le Brésil, entre autres, des milliers de personnes et organisations ont pris part simultanément à ce mouvement à travers la planète.  

Les militants ont organisé différentes actions destinées à interpeller les ministres des Finances du G20, la veille de leur réunion à Paris au menu de laquelle doit figurer la TTF. Le président français Nicolas Sarkozy, qui assure cette année la présidence du G8 et du G20, s'est présenté comme le fer de lance d'une taxe sur les transactions financières qui permettrait de dégager des milliards de dollars pour relever les défis de la lutte contre la pauvreté et le changement climatique. Alors que les banques renouent avec les profits mais que la colère de l'opinion publique ne s'apaise pas, les conséquences de la crise financière se faisant toujours sentir, 2011 représente une occasion en or de voir enfin acceptée une taxe sur les banques.

Ce 17 février, les militants ont concentré leurs actions sur les ambassades de France, d'Allemagne et du Royaume-Uni dans les 25 pays qui ont pris part à la campagne. Les gouvernements de ces trois pays ont en effet un rôle clef à jouer dans l'obtention d'un accord sur la TTF. Nombreux sont les citoyens et citoyennes qui ont rejoint le mouvement en faveur de la taxe Robin des bois, affublés des indispensables chapeaux et collants verts pour attirer l'attention des médias de leurs pays respectifs. Morceaux choisis :

  • des joyeux lurons espagnols ont manifesté dans 18 villes d'Espagne, avec pour point d'orgue la présentation d'une flèche de Robin des bois géante à l'ambassade de France à Madrid ;
  • aux Etats-Unis, nos amis américains d'une trentaine d'organisations ont écrit au président Obama et posé pour les photographes devant la Maison blanche ;
  • en France, M. Robin des bois a occupé le devant de la scène lors du lancement de la nouvelle campagne nationale, devant l'ancien siège de la bourse, le Palais Brongniart, à Paris ;
  • au Népal, des représentants d'organisations de développement ont rendu visite aux ambassades française et britannique, vêtus des habits traditionnels de Robin des bois ;
  • en Allemagne, une bande de joyeux compagnons sont arrivés en limousine à la Berlinale, le célèbre festival du film de Berlin, et ont tenté de faire une entrée remarquée sur le tapis rouge, devant les médias européens ;
  • au Sénégal, des militants venus des quatre coins du continent africain ont posé devant les médias et, ont remis cette semaine aux ambassadeurs à Dakar des bannières géantes signées par des centaines de membres des délégations présentes lors du Forum social mondial ;
  • en Belgique, les comparses de Robin, à Bruxelles ont effectué des visites auprès des ambassades, du Premier ministre belge et du commissaire européen des affaires économiques et monétaires ; 
  • les militants britanniques pro-taxe Robin Hood ont remis un "dernier rappel" aux banques dans sept villes du royaume.

    Des actions de campagne et des événements destinés à attirer l'attention des médias et du public ont également été organisés en Afrique du Sud, en Argentine, en Australie, en Autriche, au Brésil, au Burkina Faso, au Canada, en République démocratique du Congo, au Ghana, en Italie, au Japon, au Malawi, au Mali, au Mexique, au Népal, en Norvège, aux Pays-Bas et au Rwanda.

    Voir des gens, dans le monde entier, réunis autour du même objectif, faire en sorte que la taxe Robin des bois voit le jour, est particulièrement motivant. Et l'année ne fait que commencer ! Avec le lancement d'une nouvelle pétition mondiale et de nombreuses autres actions prévues en 2011, les gouvernements n'ont pas fini d'entendre parler de nos héros en collants verts ! 

    En savoir plus

    Oxfam et la campagne en faveur de la taxe Robin des bois