La méthode CULTIVONS ou comment améliorer le système alimentaire mondial en quelques bouchées

Rosie Cowling

Publié par Rosie Cowling

Oxfam Great Britain, Chargée de campagnes numériques
Partagez cette page: 

Pour combattre la faim, qui touche une personne sur sept dans le monde, il existe des gestes simples, que vous pouvez faire au quotidien. À travers la méthode CULTIVONS, nous vous proposons des moyens simples pour vous aider à soutenir et à intégrer de façon croissante et durable ce « système alimentaire » dont nous parlons tant.

Qu’est-ce que le « système alimentaire » et pourquoi est-il défaillant ?

Le « système alimentaire » est le réseau mondial comprenant les agriculteurs et les producteurs alimentaires dans les champs, les vendeurs sur les marchés et dans les supermarchés, et les consommateurs dans leurs magasins locaux et leurs cuisines. Chacun y a un rôle à jouer et, si l’un des maillons de la chaîne est cassé, le système ne peut pas fonctionner correctement.

La façon dont nous produisons la nourriture exerce une grande pression sur l’environnement ; ainsi, l’agriculture est responsable de près d’un tiers des émissions mondiales de gaz à effet de serre. Le changement climatique, de même qu’une distribution injuste et l’augmentation des prix de la nourriture compromettent la capacité de production alimentaire des petits producteurs dans les régions en développement.

Les petits producteurs : pourquoi en faire tout un plat ?

Les petits fermiers et producteurs alimentaires ne constituent pas qu’une petite partie du système alimentaire ; ils en sont l’essence. Dans de nombreux pays en développement, la majorité de la production repose sur leurs épaules. En Zambie, par exemple, ils assurent jusqu’à 80 % de la production alimentaire

Les études montrent que la croissance des populations et la progression du développement économique peut mener à une augmentation de 70 % de la demande alimentaire mondiale, d’ici 2050. Les petits producteurs sont idéalement placés pour fournir le supplément de ressources alimentaires nécessaires mais ils pâtissent actuellement d’un manque d’assistance et d’infrastructures, par exemple, lorsqu’ils veulent accéder aux marchés pour vendre leurs produits à un prix juste.

Les agricultrices sont particulièrement vulnérables au manque d’assistance et de ressources. Les femmes représentent 43 % de la main d’œuvre agricole mondiale ; pourtant, elles ne possèdent que 10 à 20 % des terres agricoles à l’échelle mondiale. Si les femmes bénéficiaient du même accès aux ressources que les hommes, elles pourraient augmenter d’un quart le rendement de leurs exploitations et nourrir ainsi, potentiellement, 150 millions de personnes souffrant de la faim.

Impliquez-vous

Vous pouvez retrouver la méthode CULTIVONS sur Pinterest, le site Web d'Oxfam et Facebook.

Si vous êtes en Australie, aux États-Unis, au Mexique, en Espagne ou au Royaume-Uni, vous pouvez partager des recettes et des conseils pour cuisiner sur la page Facebook de votre Oxfam local : 

Si vous êtes dans un autre pays, consultez la page Facebook CULTIVONS.

Avez-vous déjà essayé la méthode CULTIVONS ? Prenez une photo de votre recette ou trouvez-en une qui vous plaît en ligne, et partagez-la avec nous sur Pinterest en l’épinglant et en lui attribuant le mot-clé #MethodeCULTIVONS.

La « méthode CULTIVONS »

Voici cinq moyens de changer la façon dont vous faites vos courses, cuisinez et mangez afin que le système alimentaire fonctionne mieux pour chacun :

Soutenir les petits producteurs

Nous devons soutenir le milliard et demi de personnes à travers le monde qui dépendent de leurs petites exploitations pour se nourrir ainsi que leurs familles et leurs communautés. Rechercher des marques et produits issus du commerce équitable lorsque nous faisons nos courses constitue un bon moyen de soutenir les petits producteurs et de renouer le lien que nous avions perdu avec eux.

Pas de gaspillage

Dans les pays riches, nous jetons presque autant de nourriture chaque année que l’Afrique subsaharienne n’en produit en un an (soit 222 millions de tonnes), ce qui a pour effet de créer des gaz à effet de serre nocifs lorsque cette nourriture finit à la décharge. Nous pouvons réduire la quantité de déchets en entreposant nos fruits et légumes de façon plus adaptée et en utilisant les restes de façon inventive.

Cuisiner intelligemment

Cuisiner à feu doux après l’ébullition de l’eau dans votre casserole peut sembler insignifiant. Pourtant, si tous les ménages urbains du Brésil, de l’Inde, des Philippines, de l’Espagne, du Royaume-Uni et des États-Unis le faisaient chaque fois qu’ils cuisinent, pendant un an, plus de 30 millions de mégawatts-heure d’énergie pourraient être économisés. Et si, de temps en temps, vous n’utilisiez pas d’énergie du tout ?

Acheter des produits de saison

Nous gaspillons beaucoup d’énergie en créant les conditions nécessaires à la culture de produits hors-saison. En découvrant ce qui pousse près de chez nous, nous trouverons des fruits et légumes qui non seulement auront un meilleur goût, du fait qu’ils sont de saison, mais qui nécessitent aussi beaucoup moins d’énergie pour leur production.

Moins de viande et de produits laitiers

Vous pensez savoir ce que vous mettez dans votre chili con carne ? Vous pourriez être choqués d’apprendre que 500 g de bœuf contiennent 6 810 litres d’eau. Ce n’est peut-être pas à prendre au sens propre, mais il s’agit bien du volume d’eau nécessaire à la production d’un morceau de bœuf pour un repas. Si ne serait-ce qu’une seule famille troquait le bœuf contre des haricots dans son chili, elle pourrait économiser près de 6 000 litres d’eau en un seul repas et créer moins d’émissions de gaz à effet de serre nocifs provenant de la production alimentaire et de l’élevage du bétail. En savoir plus 

Pinterest : Les recettes sélectionnées par la méthode CULTIVONS

Rapport : La recette du changement, ou comment chaque consommateur peut participer à un système alimentaire plus juste

Blog: La méthode CULTIVONS : comment nourrir votre famille tout en transformant le système alimentaire

Plus d'infos sur la méthode CULTIVONS