5,4 millions de personnes sont blessées par des armes chaque année.

La campagne Contrôlez les armes fait bouger les Nations unies !

20 Mars, 2013 | Conflits et Urgences

Nous sommes de retour et cette fois-ci, c’est du sérieux ! Un mois, une conférence des Nations unies et un round de négociations sur le traité sur le commerce des armes de plus… Mais cette fois, les choses sont différentes. 

Nous avons un projet de traité, certes avec plusieurs failles qui doivent être comblées, mais c’est un bon début. Et nous avons un mouvement mondial - d’Addis Abeba à Libreville, de Kingston à La Haye, des gouvernements et membres de la coalition Contrôlez les armes se sont rassemblés pour préparer ces négociations.

Et nous avons démarré avec brio ! Quelques mots pour résumer ces premiers jours :

  • Fauteuils : Ban Ki Moon a ouvert les négociations en demandant, dans son discours, pourquoi il y avait des règles internationales pour le commerce des fauteuils, mais pas pour les armes. La mission du Royaume-Uni à New York a pour sa part tweeté quelques-unes de nos données clés. Ca fait du bien de voir que nos travaux de recherche sont utilisés aussi largement par les gouvernements !
  • Acteurs : Notre première conférence de presse avec l’acteur hollywoodien et ambassadeur d’Oxfam Djimon Hounsou, le chef de la délégation mexicaine et Geoffrey Duke, l’un de nos partenaires au Soudan du Sud a reçu un bon accueil de la part des médias auprès des Nations unies et a donné lieu à plusieurs bons articles de lancement.
  • Etats extras : Un peu plus tard dans la matinée, le Mexique a prononcé une déclaration d’ouverture forte, au nom d’un groupe extraordinaire de 108 Etats, déterminés à faire en sorte que des améliorations soient apportées au texte et affirmant qu’un traité faible serait pire que pas de traité du tout. La coalition Contrôlez les armes acquiesce.
  • Tenue de soirée : A 18 heures, les délégués sont venus en nombre à notre soirée d’ouverture, marquée notamment par les interventions de Paul O’Brien, d’Oxfam, du ministre finlandais des Affaires étrangères Errki Tuomioja, de l’acteur Djimon Hounsou et du président de la conférence sur le traité sur le commerce des armes, l’ambassadeur Peter Woolcott. Plusieurs ministres des Affaires étrangères d’autres Etats ont également assisté à cette soirée, qualifiée par nombre de délégués d’excellente.
  • Mollets : Nous avons aussi reçu le soutien du « Millionième visage », Julius Arile, qui a couru le semi-marathon de New York, dimanche, sous les couleurs de la coalition Contrôlez les armes. Il s’agissait de sa toute première course par temps froid (et c’était d’ailleurs la première fois qu’il voyait la neige). Il a obtenu un très bon résultat, se classant huitième, à seulement 36 secondes du gagnant, recordman mondial, son compatriote kényan Wilson Kipsang. 
  • Tweets : Le hashtag (ou mot-dièse) #armstreaty fait le buzz sur Twitter. Participez vous aussi au mouvement ! Plusieurs personnalités ont commencé à tweeter nos messages, dont le britannique Stephen Fry. Et nous avons partagé de nombreuses images et infographies sur la page Facebook de la coalition Contrôlez les armes. 

Enfin, si vous n’avez pas encore vu les deux vidéos sur le traité sur le commerce des armes ci-dessous, elles valent le détour (pour celles et ceux qui comprennent l’anglais). N’hésitez pas à les partager !  

La première nous vient d’Oxfam Amérique :

La seconde de Cassette Boy et Amnesty International :


Suivez les principaux comptes Twitter qui couvrent les négociations sur le traité sur le commerce des armes à New York : https://twitter.com/Oxfam_fr/traité-commerce-armes
Permalink: http://oxf.am/3FX