Le pouvoir citoyen contre la pauvreté

Publié par Winnie Byanyima

Oxfam International, Directrice générale
Partagez cette page: 

Quel privilège d’avoir intégré Oxfam International juste au moment de l’adoption de notre nouveau plan stratégique, intitulé « Le pouvoir citoyen contre la pauvreté ». Pour moi, c’est ainsi qu’il convient de considérer l’action d’Oxfam et de ses partenaires à travers le monde. 

À l’heure actuelle, la planète compte un milliard de personnes vivant dans la pauvreté. En l’espace d’une génération, la population mondiale passera de sept à neuf milliards, dont deux milliards connaîtront l’extrême pauvreté. Oxfam s’emploie à changer la donne pour réduire le risque de pauvreté.

Mais le véritable changement viendra des citoyennes et citoyens. Ce sont ces hommes et, surtout, ces femmes qui construiront un autre monde en trouvant leur voix et en revendiquant le pouvoir. Oxfam souhaite contribuer à donner aux personnes en situation de pauvreté les moyens de transformer leurs conditions de vie.

Par pouvoir, nous entendons la capacité des femmes et des hommes à exercer leur droit de se faire entendre, à prendre leur destin en main et à exiger la justice. Leur capacité à demander des comptes à leur gouvernement et aux entreprises.

Une stratégie nouvelle

C’est la clé de la nouvelle stratégie d’Oxfam. Pendant sept décennies, nous nous sommes efforcés de venir en aide aux victimes de la faim, d’éradiquer la pauvreté et de promouvoir l’égalité et la justice. Cette longue expérience nous a appris que le pouvoir citoyen est une condition sine qua non pour obtenir des résultats. C’est pourquoi deux des six objectifs définis dans un plan clair et simple visent à directement renforcer ce pouvoir.

Le premier est le droit de se faire entendre, où ce que nous appelons « avoir voix au chapitre ». Pour les personnes exclues, qui vivent en marge de la société, le seul fait de revendiquer et d’exercer leurs droits et de participer à la prise de décision publique constitue un progrès. Oxfam œuvre auprès des femmes et des hommes pour qu’ils puissent exercer leurs droits et porter leurs préoccupations sur la scène politique et publique. 

Le second, qui m’est particulièrement cher, consiste à aborder tout le travail d’Oxfam à travers le prisme des droits des femmes. En affirmant leur leadership, les femmes et les filles peuvent améliorer leur bien-être et recevoir le bénéfice de leur contribution à la société et à l’économie.

Ces deux objectifs s’inscrivent en toile de fond de nos quatre autres priorités : sauver des vies en cas de catastrophe humanitaire et améliorer la préparation aux crises, une alimentation durable pour toutes et tous, le partage équitable des ressources naturelles de la planète et un financement suffisant pour stimuler le développement humain.

Changer avec le monde

Pourquoi ces six objectifs ? Eh bien, le monde a changé et continue d’évoluer. Nous avons vu le monde progresser à pas de géant au cours des vingt dernières années, avec la sortie de la pauvreté de 660 millions de personnes, ainsi que l’allongement de l’espérance de vie et l’augmentation du revenu moyen dans nombre de pays. Nous nous en réjouissons. Nous apprenons aussi.

Sous ces formidables avancées, nous discernons de graves failles dont aucune n’est inévitable.

La pauvreté augmente avec l’accroissement de la population. Le changement climatique entraînera un réchauffement de la planète d’au moins 2 °C, ce qui paralysera des systèmes alimentaires et provoquera des crises liées aux aléas météorologiques. 97 % des personnes pauvres ne bénéficient toujours d’aucun filet de sécurité sociale et la moitié pourraient se retrouver bloquées dans des pays fragiles ou déchirés par un conflit. Dans le même temps, des particuliers et des sociétés continuent de soustraire des milliers de milliards de dollars à l’impôt, dans un contexte de surconsommation massive des ressources naturelles. 

Le pouvoir citoyen

Les causes de la pauvreté et des inégalités sont nombreuses et Oxfam s’y attaque par diverses voies et méthodes étroitement liées. Les connaissances et les moyens de remédier à la pauvreté et aux inégalités dans le monde sont là. Mais une transformation des rapports de force entre les citoyens, les États et l’industrie est nécessaire au préalable.

Oxfam continuera de dispenser services, outils et formations et d’apporter une aide d’urgence en cas de nécessité. Mais nous devons mettre à profit ce travail pour contribuer à changer les politiques et les pratiques qui génèrent des inégalités et l’exclusion. 

De plus en plus, nous nous attacherons à former de nouvelles alliances, réunir des données et des faits tangibles, ouvrir la voie aux décisionnaires, éliminer les politiques et pratiques préjudiciables et aider les populations à saisir le moment où le changement a le plus de chance de se produire. Il s’agit de miser sur le pouvoir des citoyennes et citoyens de vaincre la pauvreté.

En savoir plus

Découvrir nos six axes stratégiques

Consulter notre plan stratégique 2013-2019