L’énergie solaire en aide aux réfugiés syriens

Anna Kramer

Publié par Anna Kramer

Oxfam America, Rédactrice
Partagez cette page: 

Pour les Syriennes et Syriens réfugiés au camp de Zaatari, en Jordanie, le soleil est source de sécurité nocturne.

Regardez attentivement cette photo, plus haut. Les réverbères ne vous semblent-ils pas inhabituels ? Les lampadaires que vous voyez en arrière-plan de cette photo (prise au début du mois dans le camp de réfugiés de Zaatari, en Jordanie) fonctionnent en fait à l’énergie solaire et ont été fournis par Oxfam afin de renforcer la sécurité des résidents.

Les techniciens d’Oxfam ont installé ces lampadaires devant les blocs sanitaires (comprenant douches, toilettes et buanderie), afin de permettre aux familles et aux enfants de se sentir plus en sécurité lorsqu’ils utilisent ces équipements de première nécessité la nuit.

« Des panneaux solaires permettent d’éclairer l’intérieur et l’extérieur des sanitaires, explique Karl Schembri d’Oxfam, qui a visité le camp en juillet et a pris les photos illustrant cet article. [Ils] sont entièrement alimentés par l’énergie solaire et ne doivent pas être raccordés au réseau.

« Les techniciens [d’Oxfam] doivent toujours sortir du camp à une heure précise, mais j’ai récemment eu le privilège d’y passer la nuit. J’ai pu constater que ces lampadaires éclairent des rues entières, ce qui permet aux gens de se sentir en sécurité lorsqu’ils vont aux toilettes la nuit. Quand j’ai montré mes photos aux techniciens, c’était la première fois qu’ils pouvaient voir ce que cela donne de nuit. Ils étaient très heureux et très fiers du résultat. »

Ces lampadaires solaires ne représentent qu’une petite partie des efforts menés par Oxfam pour venir en aide aux familles déplacées par le conflit syrien. Plus de 100 000 réfugiés, dont beaucoup d’enfants, vivent désormais à Zaatari, le plus grand camp de réfugiés en Jordanie. Les techniciens d’Oxfam ont construit des latrines d’urgence pour 20 000 réfugiés, ainsi que des blocs sanitaires plus durables pour 8 000 personnes.

Chaque jour, des hommes, des femmes et des enfants continuent cependant d’arriver à Zaatari, tandis que l’intervention d’Oxfam visant à apporter une aide humanitaire à 650 000 personnes en Jordanie, au Liban et en Syrie manque encore gravement de financements. Tout don permet à des familles d’accéder à de l’eau potable, des latrines, un abri et des articles de première nécessité.

Pour nous aider à répondre aux besoins les plus fondamentaux dans cette situation d’urgence qui ne cesse de s’aggraver, vous aussi, contribuez au Fonds pour la crise syrienne.

Vous pouvez aussi aider en signant cette pétition pour l’ouverture immédiate de pourparlers de paix sur la Syrie.

Publié originalement par Oxfam America.

Photos : Karl Schembri/Oxfam

En savoir plus

Vidéo : Liqaa', 23 ans, réfugiée syrienne

Rapport : Syrie : dépassés par les besoins – L’échec de la communauté internationale à répondre à la crise humanitaire qui s’aggrave en Syrie

La crise en Syrie