Un mouvement international contre les inégalités est en marche

Publié par Winnie Byanyima

Oxfam International, Directrice générale
Partagez cette page: 

La nécessité d’agir contre l’aggravation des inégalités économiques, si préjudiciables, fait de plus en plus consensus. Dans son rapport présentant les perspectives pour 2014, le Forum économique mondial a classé l’accentuation des disparités de revenus au second rang des risques auxquels le monde devra faire face au cours des 12 à 18 prochains mois. Barack Obama en a fait une priorité pour l’Administration américaine en 2014. Le pape François a appelé les responsables économiques et financiers à « faire en sorte que l’humanité soit servie par la richesse et non gouvernée par elle ». La semaine dernière, Christine Lagarde, du FMI, a déclaré que les inégalités nuisent à la croissance dans le long terme et gâchent le potentiel humain. Ban Ki-moon, le secrétaire général de l’ONU, a exhorté la communauté internationale à lutter contre les inégalités entre régions et au sein même de chaque pays. Jim Kim, le président de la Banque mondiale a qualifié les inégalités de revenus de tache sur notre conscience collective et a engagé la banque à promouvoir une prospérité partagée. Le rapport publié à l’approche du forum de Davos, dans lequel Oxfam révélait que les 85 plus grandes fortunes mondiales possèdent autant que les 3,5 milliards de personnes les plus pauvres, a retenu l’attention du monde entier. 

Nous avons un objectif commun ; ce qu’il nous faut à présent, c’est un plan d’action commun. 

Chaque pays, chaque région se trouve dans une situation particulière, et il n’y a pas de solution unique. Mais une chose est sûre : dans les pays qui sont parvenus à réduire les inégalités, l’application d’une fiscalité progressive a joué un rôle important, en permettant aux États d’investir dans des services de santé et d’éducation de qualité pour leurs citoyennes et citoyens les plus pauvres. 

Des centaines de milliards de dollars détournés 

Au cours des trente dernières années, un réseau grandissant de paradis fiscaux a permis d’escamoter des sommes astronomiques à travers le monde. Selon nos estimations, nous pouvons affirmer sans exagérer que 18 500 milliards de dollars se trouvent sur des comptes offshore. La majeure partie de ces fortunes échappe à toute taxation. Autant dire que des milliards de dollars, qui pourraient servir à lutter contre la pauvreté et à dynamiser l’économie, sont détournés.

Ce réseau opaque facilite également d’importantes fuites de capitaux des pays les plus pauvres. En 2011, quelque 950 milliards de dollars sont sortis des pays en développement dans des flux financiers illicites. On estime qu’entre 2008 et 2010, l’Afrique subsaharienne a ainsi perdu 63,4 milliards de dollars par an en moyenne, ce qui correspond quasiment aux fonds nécessaires à vingt pays pauvres pour combler leur déficit de financement des objectifs du Millénaire pour le développement.

Dans le même temps, un effet de nivellement par le bas sur les pays à régime fiscal très faible a en outre contribué à sans cesse réduire les taux d’imposition des sociétés et des grandes fortunes. Par exemple, en 2011, la Zambie – où plus des deux tiers de la population vivent dans l’extrême pauvreté – a exporté du cuivre pour 10 milliards de dollars, alors que l’État n’a perçu sur cette ressource que 240 millions de dollars.

Il est grand temps d'agir 

L’an dernier, reconnaissant que, pour que la prospérité soit durable, elle doit être partagée de manière plus équitable, le G20 a adopté un plan ambitieux visant à réprimer les évasions fiscales des multinationales. Les responsables politiques doivent maintenant se retrousser les manches.

De nouvelles règles internationales sur l’évasion fiscale des entreprises sont nécessaires. Il importe de considérer la réduction des inégalités comme un indicateur de progrès, au même titre que la croissance du PIB. Enfin, l’investissement dans des services publics de santé et d’éducation de qualité constituera un investissement essentiel dans la productivité et dans un monde plus égalitaire.

Sur le même sujet

Blog : En finir avec les inégalités extrêmes, menaces pour la démocratie

Rapport : Confiscation politique et inégalités économiques