Justice de genre blog

Une mère avec son bébé, dans un centre de santé maternelle au Ghana. Photo : Abbie Trayler-Smith/Oxfam
Chaîne de blog: Gender Justice

Le 28 mai est la journée mondiale d’action pour la santé des femmes. Pourquoi faut-il une journée pour parler spécifiquement de la santé de la moitié de la population ? Parce que les femmes ont davantage de barrières à l’accès aux soins, une journée d’action est nécessaire pour mobiliser sur une réalité : à l’échelle mondiale, les inégalités de genre pèsent sur l’accès des femmes aux services de santé. Et ces inégalités se superposent à la pauvreté.

Kadidiatou Yara s'entretient avec des femmes déplacées, à Konna, Mali. Photo: Habibatou Gologo/Oxfam
Chaîne de blog: Conflict & Emergencies

Kadidiatou Yara est chargée de programme Education et coordinatrice d’un projet d’Oxfam destiné à maintenir les filles scolarisées dans la capitale du Mali, Bamako, depuis 2010. Elle a fait partie de l’équipe d’Oxfam qui a conduit une évaluation en février 2013 dans les régions de Mopti et de Ségou, au centre du Mali. Elle nous raconte ci-dessous le déroulement de cette mission d’évaluation et le choc qu’elle a eu lors de ses rencontres avec des femmes déplacées.

Participants d'un atelier des jeunes d'Oxfam International Youth Partnership au FSM 2013, à Tunis
Chaîne de blog: Gender Justice

Les participant-e-s au Forum social mondial (FSM) à la recherche de leur salle d’atelier dans le dédale de l’université de Tunis n’ont pu manquer de tomber sur une vingtaine de jeunes, qui attirent les perdu-e-s dans leur salle, à force de sourires et de slogans imparables. Il s’agit d’une équipe de jeunes du monde entier emmenée par l'Oxfam International Youth Partnership, qui accompagne des jeunes de 18 à 25 ans pendant trois ans, pour les aider à créer un changement positif dans leurs communautés.

Des jeunes femmes au Sénégal

Bien que l’agriculture dépende de plus en plus de la main d’œuvre féminine, les femmes manquent de sécurité foncière ce qui limite sérieusement leur influence sur les décisions agricoles. Réduire l’écart entre les femmes et les hommes au niveau des droits fonciers augmenterait la productivité et le rendement total. Et cela soutiendrait les femmes dans l’exercice de leurs droits comme citoyennes.

Pages

Subscribe to Justice de genre blog