3 million de morts tandis que Berlusconi et les dirigeants du G8 se laissent aller. Crédit ; Nicola Sacco/Oxfam

Le Sommet n’ouvre officiellement que dans deux jours, mais Rome vit déjà au rythme du G8

L’équipe d’Oxfam est presque au complet aujourd’hui, pour participer à la première grande activité organisée : un événement médiatique mettant en scène nos fameuses Grosses têtes. Une énorme tête en papier mâché représente chacun des dirigeants du G8. L’équipe d’Oxfam et les bénévoles d’UCODEP, notre organisation partenaire italienne sont sous les costumes. Heureusement, le soleil se cache derrière quelques nuages et la journée commence à peine, il ne fait pas encore trop chaud.

Le rideau se lève: Berlusconi et ses acolytes sont habillés en empereurs romains et se vautrent dans le luxe, mangeant, buvant et écoutant de la musique pendant que Rome brûle en arrière-plan.

Pendant qu’ils jouent de la lyre et boivent du bon vin, 3 millions de personnes sont en danger de mort à cause de leurs promesses non tenues.

Oxfam tient ainsi à rappeler au G8 qu’il est fondamental de respecter les engagements qui ont été pris sur la question de l’aide au développement. Il faut protéger les plus vulnérables contre les effets des crises économiques, alimentaires et climatiques.

Le bilan aujourd’hui des promesses d’aide faites par le G8 sont désolantes. Il manque 23 milliards de dollars des 50 promis. Ces sommes sont autant d’investissements qui ne pourront être faits par les pays en développement pour améliorer les systèmes de santé, d’éducation, pour lutter contre la pauvreté, la crise alimentaire et pour s’adapter aux changements climatiques.

Il est plus que jamais urgent d’agir.

 

Share this page: