De Cancun à Cancun

La conférence de Cancun a la lourde responsabilité de reprendre les choses là où Copenhague les avait laissées : une série d’engagements unilatéraux bien trop modestes sur la baisse des émissions et des financements pour les pays pauvres inadéquats au vu des besoins. Mais contrairement à Copenhague, l’approche au Mexique se veut plus modeste. L’objectif est de remettre le multilatéralisme sur les rails, de valider certaines décisions a priori plus mures politiquement, comme la création d'un Fonds climat équitable, et de fixer un agenda précis sur les sujets plus délicats. Le tout devrait nous amener dans 15 jours à cet accord équilibré qui est sur toutes les lèvres, même si tout le monde en a une vision différente.

Cancun n’en est pas à sa première grande conférence de ce type. L’OMC y avait tenu une ministérielle en septembre 2003, réunissant ministres du commerce, négociateurs, médias, ONG et mouvements sociaux. A l’époque, tous les regards étaient tournés vers l’OMC et cette conférence s’était conclue sur un constat d’échec, suite au refus des pays en développement d’envisager de négocier sur les règles relatives à l’investissement. Ce coup d’arrêt à la libéralisation des échanges fut célébré comme une victoire par la société civile. Les raisons profondes de l’échec furent multiples: un agenda surchargé, un manque de progrès patent au début de la conférence, un processus chaotique et peu transparent, une mauvaise lecture de la part des pays riches de la dynamique politique et notamment de la capacité des pays en développement à défendre leurs intérêts.

Le sacro-saint principe de l’engagement unique – un sujet contentieux peut prendre en otage toutes les autres questions sur la table-  est aussi une des raisons de l’échec de Cancun. Echec encore d’actualité puisque les négociations de l’OMC restent bloquées encore aujourd’hui.

Un scenario qui rappelle étrangement ce qui s’est passé à Copenhague et  que devront garder en tête négociateurs et ministres de l’environnement pendant les deux prochaines semaines.

Tribunaux et audiences sur le climat : la parole aux victimes

Rejoignez-vous notre appel pour un Fonds global sur le climat

Semez pour changer : découvrez les multiples façons d'agir aux côtés d'Oxfam

Share this page: