réfugiés

Aumenta la presión para las conversaciones de paz en Siria

Blog: Aumenta la presión para las conversaciones de paz en Siria

Gracias al apoyo de personas como tú en más de 150 países, Oxfam y sus socios hemos recogido más de 100.000 firmas pidiendo las negociaciones de paz de Siria, más o menos el equivalente a una firma por cada hombre, mujer y niño que han muerto en el conflicto hasta ahora.

La pression monte en faveur de pourparlers de paix sur la Syrie

Blog: La pression monte en faveur de pourparlers de paix sur la Syrie

Grâce au soutien de citoyennes et citoyens de plus de 150 pays, nous avons à présent recueilli plus de 100 000 signatures* en faveur de pourparlers de paix sur la Syrie, ce qui correspond approximativement à une signature pour chaque homme, chaque femme et chaque enfant tué dans le conflit à ce jour. 

Liqaa', Basel et leur fille Limar

Blog: Deux millions de réfugiés syriens - et une enfant de plus, née dans un camp

Après que le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés a annoncé mardi que le nombre des réfugiés syriens enregistrés a atteint deux millions, nous vous apportons une nouvelle plus réjouissante de notre amie Liqaa’.

Un million d’enfants réfugiés ?! Autant de raisons pour des pourparlers de paix pour la Syrie, immédiatement

Blog: Un million d’enfants réfugiés ?! Autant de raisons pour des pourparlers de paix pour la Syrie, immédiatement

Alors que de terribles images nous parviennent de Syrie cette semaine (vers lesquelles je ne renverrai pas ici), les Nations unies viennent d’annoncer que plus d’un million d’enfants venus de ce pays déchiré par la guerre sont désormais réfugiés.

L’énergie solaire en aide aux réfugiés syriens

Blog: L’énergie solaire en aide aux réfugiés syriens

Pour les Syriennes et Syriens réfugiés au camp de Zaatari, en Jordanie, le soleil est source de sécurité nocturne.

Regardez attentivement cette photo, plus haut. Les réverbères ne vous semblent-ils pas inhabituels ? Les lampadaires que vous voyez en arrière-plan de cette photo (prise au début du mois dans le camp de réfugiés de Zaatari, en Jordanie) fonctionnent en fait à l’énergie solaire et ont été fournis par Oxfam afin de renforcer la sécurité des résidents.

Liqaa’, une amie

Blog: Liqaa’, une amie

Liqaa’ est, une Syrienne de 23 ans, diplômée en littérature anglaise. Jeune mariée, elle devrait donner naissance à son premier enfant très prochainement. Liqaa’, c’est aussi le visage d’une nouvelle pétition internationale qui demande au président russe Vladimir Poutine et au président américain Barack Obama d’ouvrir les pourparlers de paix sur la Syrie sans plus tarder

Samira a dû fuir la Syria et se réfugier dans un camp au Liban. Photo: Luca Sola/Oxfam

Blog: Réfugiées syriennes : plongée dans l’incertitude

Dans un camp de réfugiés au Liban, j’ai récemment fait la connaissance de Reema*, une jeune Syrienne de 19 ans. Dans son pays natal, Reema avait toute sa vie devant elle. Elle venait de terminer le lycée et était sur le point d’entrer à l’université. Soucieuse de se construire un avenir, elle avait soif d’étudier.

Veillée pour la paix en Syrie, Gaza, mars 2013. Photo : Ghada Snunu

Blog: La voie des pourparlers, le seul espoir de paix en Syrie

La guerre fait rage depuis plus de deux ans en Syrie et a un coût humain catastrophique. Plus de 100 000 personnes ont perdu la vie et près de 8 millions ont cruellement besoin d’une aide humanitaire. Depuis janvier, 200 000 réfugiés supplémentaires ont, chaque mois, fui la Syrie. À ce rythme, le nombre total de réfugiés devrait atteindre 3,5 millions d’ici la fin de l’année. Ces chiffres vertigineux vont continuer de monter sans qu’une solution politique à la crise ne se dessine.

Dessin de la maison en Syrie de Reema, 12 ans, qu'elle a dû quitter avec sa famille

Blog: Reema, réfugiée syrienne au Liban : « mon dernier jour à la maison »

Agée de 12 ans, Reema a dû fuir précipitamment son pays, la Syrie, avec ses parents et ses quatre frères sœurs. Aujourd'hui réfugiée au Liban, elle n'est plus scolarisée depuis plus d'un an, alors qu'elle était une élève brillante. Elle continue à écrire et à dessiner, racontant en images, en poèmes ou en prose son pays natal et la tragédie qu'elle vit quotidiennement. Dans l'un de ses textes, publié ci-dessous, elle évoque son « dernier jour à la maison ».

Réfugiés de Syrie au Liban : « nous ne sommes pas seuls »

Blog: Réfugiés de Syrie au Liban : « nous ne sommes pas seuls »

« Maman, sommes-nous devenus des mendiants ? » La fille de Sahra lui a posé cette question. C’est d’ailleurs littéralement la première chose qu’elle nous raconte lorsque nous la rencontrons avec d’autres femmes réfugiées à Shabreeha, dans le sud du Liban.

Pages

Subscribe to RSS - réfugiés