Campagne à New York sur le changement climatique : un compte à rebours humain

Plus de 1 200 personnes participèrent aujourd’hui à l’initiative créative organisée à Central Park pour dire aux dirigeants du monde entier de « se réveiller » face au changement climatique. Alison Woodhead était sur place pour suivre l’événement.

Le changement climatique est profondément déprimant, alors il est agréable de se retrouver à Central Park en ce beau dimanche de septembre, pour observer des milliers de quidams venus insister pacifiquement et joyeusement sur le fait qu’il est encore temps d’agir pour régler cette question.

Demain, ils seront rejoints par des centaines de milliers de personnes dans le monde entier, dans le cadre d'une « alarme climatique mondiale » (Global Wake Up Call) exhortant les dirigeants politiques à se rendre à Copenhague en décembre lors du sommet de l’ONU sur le climat, et à signer un accord juste, ambitieux et ferme.

Les sceptiques ont déjà fait une croix sur Copenhague. Baisser les bras signifie que vous estimez que la question du changement climatique n’est pas si importante, ou bien que vous avez perdu tout espoir. Mais nous devons, contre vents et marées, continuer à protester, à insister et à formuler des exigences. La question n’est pas de savoir si nous devons faire une croix sur Copenhague, mais si nous devons redoubler d’efforts.

Ici, à Central Park, plus d’un millier de personnes ont troqué leur dimanche pour créer un rassemblement humain en forme de globe terrestre s’écoulant dans un sablier. Cela paraît incroyable, mais ce qui est le plus marquant au sujet de ce rassemblement est que, à la fin de chaque répétition, des clameurs et des applaudissements retentissent si fort qu’ils se font entendre à l’autre bout du parc.

C’est une occasion merveilleuse, empreinte d’optimisme et de passion.

Ce même état d’esprit doit nous suivre jusqu’à Copenhague, et nous devons essayer de l’insuffler d’ici là à nos dirigeants politiques pour qu’ils parviennent à un accord permettant tout simplement de sauver la vie sur la planète.

Il n'est pas trop tard pour agir: signez la pétition sur le changement climatique, et rejoignez  l'appel "L'ultimatum climatique"

Partagez cette page: