Les droits des femmes nous concernent toutes et tous !

 

Je suis déçue, choquée et outrée de vivre dans un monde où l’être humain a marché sur la lune et où la terre entière peut communiquer via Internet, mais où la femme et l’homme ne vivent toujours pas sur un pied d’égalité.

Les statistiques font froid dans le dos. La violence liée au genre est la cause de plus de morts et de blessés chez les femmes en âge de porter des enfants que le cancer, la malaria, les accidents de la route et la guerre réunis ! Même en République démocratique du Congo, un pays pourtant ravagé par la guerre, les soldats sont plus en sécurité que les femmes. Les femmes effectuent deux tiers du travail au niveau mondial mais ne perçoivent que 10% des revenus et contrôlent à peine 1% des moyens de production. Jusqu’il y a peu il y avait même moins de femmes siégeant au Parlement britannique que d’hommes appelés David ou Nick membres de cette assemblée.

À l’approche du centenaire de la Journée internationale des femmes, je vous demande de vous arrêter un instant et d’y réfléchir. C’est ce que m’a poussé à participer l’année dernière au Millennium Bridge Event de Londres, une des 119 actions sur un pont organisées de par le monde et rassemblant plus de 20 000 femmes. C’était un moment très intense et émouvant. J’y ai vu des femmes s’investir pour l’égalité, la justice et la paix. Cela m’a cependant marqué de constater que bon nombre de femmes n’étaient pas présentes. Beaucoup sont selon moi d’avis que la lutte est finie. Rien n’est moins vrai. Bien sûr, la situation est bien meilleure qu’en 1911, mais le chemin à parcourir est encore long. Il faut persévérer. Nous le devons à nos filles, nos petites-filles et aux générations suivantes.

Cet événement m’a convaincu qu’il était possible de faire entendre notre voix collectivement. C’est ainsi qu’est née la coalition Equals qui rassemble une série d’organisations des droits de l’Homme et de développement telles qu'Oxfam, Amnesty International, ActionAid ou encore Women for Women International. Ensemble nous essayons de relancer le débat sur l’égalité hommes-femmes. Je voudrais que la centième Journée internationale des femmes serve de catalyseur pour un changement positif et véritablement tangible.

Le droit des femmes a souvent été réduit à "une question de minorités", bien qu’elles constituent plus de la moitié de la population mondiale. Beaucoup de jeunes femmes considèrent le label ’féministe’ au mieux comme sans intérêt et au pire comme une stigmatisation à éviter à tout prix. Ternie par l’image stéréotypée de la misandrie, le féminisme et ses principes d’égalité et d’antisexisme doivent être remis au goût du jour et portés par une nouvelle génération de femmes. Le mot féminisme ne devrait pas être considéré comme une insulte. Au contraire, nous devons l’embrasser.

Du Malawi à Manchester, des femmes n’ont pas droit à l’égalité des chances. D’Inde en Illinois, elles sont confrontées à la violence, uniquement pour ce qu’elles sont. La grande majorité des 1,3 milliard de personnes dans le monde vivant dans des conditions de pauvreté extrême sont des femmes. Nombre d’entre elles doivent se battre pour recevoir une éducation. Les décisions les plus importantes de leur vie, telles que mariage ou le fait d’avoir des enfants, sont prises à leur place. Sans indépendance économique ou le droit de décider de leur avenir, elles n’ont presque aucune chance d’échapper à la pauvreté.

Ceci vous concerne, que vous soyez homme ou femme. Vous faites partie de la solution. L’impact de cette inégalité est ressenti par toutes les femmes du monde. Vos amies, votre famille, vos collègues et voisines, la femme assise dans la voiture à côté de vous, celle dont vous avez entendu la voix à la radio ou vu le visage à la télévision : combien d’entre-elles ressentent cette inégalité ? Combien ont été victimes d’une discrimination encore aujourd’hui ?

Le centenaire de la Journée Internationale de la Femme est une occasion unique de changer les choses, durablement.

Participez aux actions d'Equals (en anglais)

En savoir plus sur la Journée internationale des droits des femmes et les actions d'Oxfam à travers le monde

Partagez cette page: