Tout savoir sur les liens entre El Niño et le changement climatique

Un épisode particulièrement puissant du phénomène climatique El Niño engendre actuellement des événements météorologiques extrêmes dans nombre de régions du globe, notamment des sécheresses et des inondations. Les populations les plus pauvres et les plus vulnérables en souffrent le plus et, cette année, des millions de personnes se retrouvent confrontées à des pénuries d’eau, à la faim et à la maladie. Voici les réponses à quelques-unes des questions les plus fréquemment posées sur El Niño, ses liens avec le changement climatique et son impact sur des millions de personnes dans le monde.

El Niño, qu’est-ce que c’est ?

El Niño est un phénomène climatique naturel qui se produit tous les deux à trois ans. Il est dû à un réchauffement des eaux de surface dans l’océan Pacifique tropical. Cette anomalie entraîne une modification des courants marins et des vents, ainsi qu’un dégagement de chaleur dans l’atmosphère. Le phénomène a une forte influence sur les conditions météorologiques dans le monde. Si l’épisode actuel d’El Niño se terminera au cours des premiers mois de 2016, ses effets continueront de se faire sentir longtemps.

Quel est le lien entre El Niño et le changement climatique ?

Tout indique que le lien de cause à effet existant entre El Niño et le changement climatique est réciproque : le changement climatique accroît la probabilité d’un « super » El Niño et, en retour, El Niño exacerbe le changement climatique en provoquant un dégagement important de chaleur de l’océan Pacifique. Le réchauffement de la mer sous l’effet du changement climatique pourrait doubler le risque qu’un épisode El Niño intense se produise.

Quels sont les effets d’El Niño ?

Nous estimons que, cette année, des pénuries d’eau, la faim et la maladie menacent des dizaines de millions de personnes à cause d’El Niño. Les effets de ce phénomène climatique ont été ressentis dans la majeure partie du continent africain et dans des régions de l’Amérique centrale et des Caraïbes, de l’Asie et du Pacifique.

Des millions de personnes risquent également de subir des inondations. Déjà, des inondations ont dévasté le Paraguay et d’autres sont attendues en Amérique du Sud, entre février et mars.

Staff from Oxfam and partner organizations distribute emergency kits in Womkama village, Simbu Province, Papua New Guinea. Photo: Rodney Dekker/OxfamAUS

L’épisode El Niño est (quasiment) terminé. Quel est donc le problème ?

Le phénomène El Niño s’arrêtera en mars environ, mais aura des conséquences humanitaires durables.

En Afrique australe, par exemple, des précipitations imprévisibles et des épisodes de sécheresse devraient réduire les récoltes, et ce, de 25 % rien qu’en Afrique du Sud. La faiblesse de la production agricole de 2016 aura des répercussions jusqu’en 2017.

Les conséquences humanitaires dureront de nombreux mois, selon les dates de la saison agricole dans le pays. Et si El Niño est suivi de La Niña (les expert-e-s évaluent le risque à 40 %), l’impact pourrait se faire sentir pendant des années.

L’accord sur le climat conclu à Paris permettra-t-il d’améliorer la réponse des gouvernements aux phénomènes climatiques comme El Niño ?

Dans le cadre de l’accord sur le climat conclu sous l’égide des Nations unies en décembre 2015, à Paris, des gouvernements du monde entier ont accepté d’accroître leurs engagements financiers pour aider les populations les plus vulnérables à s’adapter au changement climatique, d’ici à 2020.

Or c’est tout de suite qu’il faut renforcer les efforts : une action humanitaire d’urgence est nécessaire dans plusieurs pays, notamment une aide alimentaire ou financière, pour assurer l’accès à l’eau potable et à l’assainissement et pour soigner les personnes souffrant de malnutrition.

À long terme, tous les gouvernements devront renforcer leurs efforts, et il appartient aux pays riches de montrer l’exemple, en sortant des énergies fossiles pour s’attaquer à la cause profonde du changement climatique.

Dans quelle mesure le changement climatique alourdit-il la charge de travail d’Oxfam ?

Année après année, Oxfam voit des hommes et des femmes sombrer dans le dénuement, et des familles et des communautés entières contraintes de faire des choix difficiles pour se nourrir, suite à des catastrophes naturelles. C’est pourquoi le changement climatique est un axe central de nos activités de campagne visant à remédier aux failles de notre système alimentaire.

 

Partagez cette page: