CULTIVONS blog

Sculpture de glace faite par Oxfam lors du Sommet de Copenhague. Crédit Rully Prayoga/Oxfam International
Chaîne de blog: GROW

Pour une ONG comme Oxfam, qui se targue d’un accès direct et régulier aux décideurs et aux grands médias de ce monde, en être réduit à suivre le sommet par webcast depuis une auberge de jeunesse est pour le moins inhabituel.

Mis à la porte mercredi soir, on reste en contact permanent avec les rares collègues d’Oxfam ou du RAC encore sur place. Selon eux, ambiance un peu glauque et restrictions d’accès sont au menu sur place. Au final, les négociations continuent... Revenons en à ce qui importe vraiment.

Nous y voici! Quel est donc le scénario ?

Manifestation à Copenhague lors de la Journée Mondiale d'Action pour le Climat. Crédit: Oxfam International
Chaîne de blog: GROW

C'est la crise. Alors que les dirigeants de la planète convergent vers Copenhague pour les deux derniers jours des négociations, celles-ci sont au bord d'un échec retentissant. Les pays riches semblent ne pas avoir décidé de relever le défi, et ne proposent ni financements ni autres mesures vitales, essentiels à tout accord équitable et contraignant.

Desmond Tutu, audience climatique du 15 décembre 2009. Crédit : Jens Astrup/Oxfam International
Chaîne de blog: GROW

Organisée par Oxfam, l’audience internationale sur le climat d'aujourd'hui représente la première en son genre.

Au cœur des négociations de l'ONU, qui, en l’espace de deux semaines sont devenues célèbres pour leur lenteur et pour leur manque frustrant de progrès, des témoins du climat se sont réunis pour rappeler aux délégués qu’il ne s’agit pas de conversations ni de politique. Ce sont bien témoignages sur l'impact du changement climatique en Ouganda, Kiribati, Pérou des personnes qui sont au cœur des négociations.

Des milliers de manifestants réunis à Copenhague lors de la Journée mondiale d'action pour le Climat, le samedi 12 décembre. Crédit : Rully Prayoga/International d'Oxfam
Chaîne de blog: GROW

Hier pour cause de dialogue de sourds. Le groupe africain, soutenu par de nombreux pays en développement, a tapé du poing sur la table et obtenu la suspension d’une partie des négociations face au peu de considération accordé à leurs demandes. A charge pour la présidence danoise de rétablir la confiance et de ne plus les oublier dans ses consultations dans les jours à venir.

Chaîne de blog: GROW

Au troisième jour des négociations, peu d’indications sur le résultat final, mais déjà la confirmation d’un fait établi, confirmé sommet après conférence, quelque soit le sujet traité: s’il est quasi impossible de trouver un bon café dans un centre de conférence, les textes de négociations sont par contre disponibles en nombre.

Chaîne de blog: GROW

Les organisations Oxfam-Magasins du monde, Oxfam-Solidarité et Oxfam-France, accompagnés de 750 supporters européens, monteront à bord du train européen pour le climat dès demain! Le train partira de Bruxelles ce 11 décembre pour rejoindre Copenhague 4 jours plus tard.

Chaîne de blog: GROW

Alors que le coup d'envoi officiel vient d'être donné, que tout le monde a fini de s’échauffer, le déroulement du match ONU contre péril climatique est déjà connu.

Première semaine au niveau des négociateurs, puis arrivée des ministres à partir du week-end prochain et enfin, une centaine de chefs d’Etats pour conclure en fin de deuxième semaine.

Les dirigeants devront choisir la meilleure recette contre le réchauffement climatique. Auteur: Oxfam International.
Chaîne de blog: GROW

Nous voilà arrivés. Le sommet de l’ONU sur le climat réunit dès aujourd'hui des milliers de journalistes, d’ONG, ainsi qu’une une armée d'agents de sécurité et plus de 200 dirigeants, qui vont débattre de la réduction de gaz à effet de serre et de l'aide financière aux pays déjà touchés par les effets du changement climatique.

L'accord signé lors de ce sommet remplacera en 2012 celui celé par le protocole de Kyoto de 1998. Les résultats des négociations seront attendus le 18 décembre, mais les négociations s'annoncent difficiles, voire très difficiles...

L'été est plus long de deux mois". Une indienne en train de préparer à manger. Crédit: Oxfam
Chaîne de blog: GROW

Il n'existe aucune traduction directe de l'expression « changement climatique » en hindi. Ainsi, les personnes que j'ai rencontrées lors d'une audience sur le climat à Patna, au Bihar, l'État le plus pauvre d'Inde, parlent-elles de « temps changeant » ou « changement du temps ». Mais elles savent bien ce qui est en train de se passer et elles expriment comment cela affecte leurs vies.

Pages

Subscribe to CULTIVONS blog