Banque mondiale

Des ouvrières d'une usine de confection textile rentrent du travail en "romork" (remorque), au Cambodge. Photo : Chhor Sokun/Banque mondiale

Blog: Secteur privé et services publics : quelles solutions contre la pauvreté ?

Création d’emplois, d’innovation, de richesses... Le secteur privé offre de formidables voies de sortie de la pauvreté. En même temps, les pays en développement ouvrant grand les bras aux échanges commerciaux et aux investissements, le rayonnement, l’influence et l’impact des entreprises privées s’étendent. Compte tenu de ce pouvoir d’influer – pas toujours dans le sens de l’amélioration – sur la vie des personnes vivant dans la pauvreté, il est essentiel qu’Oxfam se mobilise.

Photo : Quatre personnes traversent Abbey Road à Londres – comme les Beatles – avec des panneaux « VENDU »

Blog: Accaparement de terres : 4 façons de faire entendre nos voix – et 4 résultats impressionnants

Que sont les accaparements de terres ? Les accaparements de terres sont des achats de terres à grande échelle par les banques, les investisseurs privés, les gouvernements ou les entreprises. Ils ont pour conséquence l’éviction violente des populations locales de leur domicile et la perte de leurs moyens de subsistance et de leurs petites exploitations agricoles qui leur permettent de nourrir leurs familles.

Votre mobilisation contribue à mettre fin aux accaparements de terres

Blog: Votre mobilisation contribue à mettre fin aux accaparements de terres

Avec votre aide, Oxfam mène campagne contre les accaparements de terres depuis le mois de septembre. Nous avons insisté auprès de la Banque mondiale sur la nécessité qu’elle prenne des mesures permettant d’en finir avec les accaparements de terres dans de nombreux pays en développement.

Pourquoi Oxfam milite contre les accaparements de terres aux Réunions de printemps de la Banque mondiale

Blog: Pourquoi Oxfam milite contre les accaparements de terres aux Réunions de printemps de la Banque mondiale

Ces derniers mois ont été très intenses pour les militantes et militants d’Oxfam qui se préparaient en vue de ce moment : les Réunions de printemps de la Banque mondiale. Voici pourquoi ces réunions sont si importantes pour nous et pour toutes les personnes avec lesquelles nous menons campagne à travers le monde.

Enelesi Sailesi travaille dans son champ de patates douces, au Malawi. Photo : Carlo Heathcote/Oxfam

Blog: Il est temps que la Banque mondiale montre l’exemple sur la question des terres

Ces dernières années, Oxfam a mis à jour de nombreuses informations sur l’étendue et l’impact des accaparements de terres dans les pays où nous travaillons. Nous avons alors pris conscience qu’il s’agissait d’un phénomène à la fois rapide et de grande échelle et nous avons décidé d’agir.

Des membres d'une association de paysannes cultivent le champ de l'une d'elles, au Rwanda. Photo : Ami Vitale/Oxfam

Blog: "Ne jetons pas le bébé avec l'eau du bain" : une fausse excuse face aux accaparements de terres

Au mois d'octobre, Oxfam a lancé une nouvelle campagne pour demander à la Banque mondiale de geler ses grandes acquisitions foncières pendant six mois. Nous avons décidé d’agir face à la ruée mondiale, irresponsable, des banques et des investisseurs sur les terres des pays en développement. Bien trop souvent, des personnes et communautés perdent leurs logements et les terres sur lesquelles elles cultivent leur nourriture car aucune mesure de protection adaptée ne défend leurs intérêts face à ces investissements. 

Quelles solutions pour mettre fin aux accaparements de terres ?

Blog: Pourquoi la Banque mondiale fait fausse route (jusqu’à maintenant) sur les transactions foncières à grande échelle

La campagne d’Oxfam contre les accaparements de terres, lancée le 4 octobre, met l’accent sur l’accroissement alarmant de l’ampleur et du rythme des acquisitions de terres à grande échelle au cours de la dernière décennie.

Les militants CULTIVONS ont semé des petits cadeaux en Australie. Photo : Oxfam

Blog: La semaine #CULTIVONS est terminée mais le mouvement continue !

Plus de quarante pays ont participé à la semaine CULTIVONS qui vient de s’achever après sept jours d’activités aussi hautes en couleurs que variées, organisées aux quatre coins du monde. Encore davantage de personnes ont ainsi pu s’impliquer dans la campagne CULTIVONS, de façon conviviale et dynamique. 

En Belgique, Oxfam sème le message de la campagne CULTIVONS. Photo : Oxfam

Blog: Semaine #CULTIVONS - 5e jour : Ça pousse en Belgique !

Pour cette semaine CULTIVONS, la Belgique n’est pas en reste. Nous avons beau être tout petit pays, nous savons comment faire du bruit !

Sotzil: Ana Pacheco, étale des grains de café au soleil. Photo : Annie Bungeroth/Oxfam

Blog: Semaine #CULTIVONS : La voix d’une femme pour dénoncer les injustices au Guatemala

A l’occasion de la semaine CULTIVONS, nous vous invitons à découvrir des histoires représentatives du travail d’Oxfam à travers le monde. Certaines sont légères, comme celles relatant l’organisation de concours gastronomiques, d’autres sont plus sérieuses. Cette diversité est l’une des raisons pour lesquelles je suis fier de travailler pour Oxfam.

Pages

Subscribe to RSS - Banque mondiale