catastrophes naturelles

Blog: Phénomènes météorologiques extrêmes en 2012 : trois faits, trois photos

Tandis que les négociations sur le climat se poursuivent au Qatar, cette semaine, voici un très bref retour sur quelques-uns des événements qui ont contribué à faire de 2012 une année météorologique des plus capricieuses, aux conséquences désastreuses pour notre nourriture et les agriculteurs du monde entier qui la produisent.

FAIT : Juin 2012 a été le 328e mois consécutif où la température mondiale a été supérieure à la moyenne du XXe siècle.

Des gardiens de troupeaux font boire leurs buffles, district de Badin, Sindh. Photo: Sam Phelps/Oxfam

Blog: Inondations au Pakistan : le Sindh toujours submergé

En novembre 2011, je me suis rendu dans le district de Badin, dans le sud du Sindh, où Oxfam m’avait envoyé en mission pour couvrir son intervention suite aux récentes inondations qui avaient sévi dans cette province, entraînant le déplacement de millions de personnes et la destruction des cultures, du bétail et des moyens de subsistance. 

Des inondations soudaines paralysent les rues de Pikine, près de Dakar, Sénégal. Photo : Oxfam

Blog: Réduction des risques de catastrophe au Sénégal : le modèle de Pikine

Le deuxième jour de mon séjour à Dakar, au Sénégal, une pluie torrentielle mais de courte durée a douché la ville. En quelques minutes, dans les principales artères de la ville, nous roulions dans 50 centimètres d’eau. Il avait fait de plus en plus chaud et humide et, quatre heures durant, le ciel s’est tout simplement déversé sur Dakar.

De nombreux agriculteurs ont été contraints de se reconvertir à la pêche pour survivre. Photo : Andy Hall

Blog: Dans l'espoir d'un retour à la normale, au Pakistan (1/3)

Le journaliste Alex Renton s'est rendu au Pakistan sept mois après les inondations qui ont frappé le pays. Sur place, il a pu constater les conséquences dramatiques de l'une des pires catastrophes naturelles, qui a laissé plus de 20 millions de personnes dans un complet dénuement. La situation a malheureusement peu évolué ces derniers mois.

Marie a ouvert son propre salon de beauté de fortune dans le camp de Delmas 48 à Port-au-Prince, Haïti. Crédit: Oxfam

Blog: Il est temps de voir les choses en grand en Haïti

Blog d’Alexandros Yiannopoulos, Responsable de la coordination de la sécurité alimentaire et des moyens de subsistance en Haïti pour Channel 4 News Online.

Une femme entreprenante au camp Delmas 48 a ouvert son propre salon de beauté improvisé à Port-au-Prince, Haïti. Photo: Oxfam

Port-au-Prince, 12 janvier 2010. Suite au séisme, un homme sort d'un restaurant après y avoir cherché ses affaires.  Crédit photo: Marco Dormino / Organisation des Nations Unies

Blog: Traverser la frontière vers Haïti

Je suis en route pour Haïti, dernière étape de mon voyage qui a débuté hier a Mexico City. Nous voyageons à présent à bord d’un bus de la Défense Civile de République Dominicaine. Ce bus, d’une capacité d’environ 20 personnes, transporte désormais principalement de l’eau et des équipements. Nous avons rejoint une équipe de 5 pompiers, arrivés aujourd’hui de la province d’Arequipa au Pérou. En effet, ils ont gentiment accepté de partager le bus avec nous. 

Blog: Le nombre de victimes de catastrophes naturelles augmentera de 50 % d’ici 2015. Pourquoi ? Changements Climatiques + Inégalités

Des progrès impressionnants ont eu lieu ces dernières décennies afin de réduire le nombre de victimes des catastrophes naturelles. Alors que le cyclone Sidr a tué environ 3 000 personnes au Bangladesh en 2007, des tempêtes semblables ou moins intenses faisaient 100 fois plus de victimes en 1972 et 45 fois plus en 1991. Cette réduction est en grande partie due aux gouvernements et aux communautés locales qui ont pris depuis les mesures nécessaires afin de réduire les risques..

Subscribe to RSS - catastrophes naturelles