crise humanitaire

Blog: Syrie : escalade des violences dans la Ghouta, les populations civiles ont besoin d’une aide urgente

Les organisations humanitaires n’ont eu qu’un accès virtuel à la Ghouta orientale, malgré l’évidence de l’urgence critique - témoignage du responsable de l’intervention d’urgence d’Oxfam en Syrie.

Une femme tient sa fille contre elle lors d'un bombardement par l'aviation syrienne. Photo : Sam Tarling/Oxfam

Blog: « Ayez confiance en nous, les femmes syriennes. Nous sommes capables de tout »

Jenny Enarsson, conseillère genre pour les opérations d'Oxfam face à la crise en Syrie, explique pourquoi il est essentiel que les femmes de Syrie puissent participer aux négociations dans le cadre du processus de paix.

Camp de déplacés de Mingkaman, Soudan du Sud. Photo : Pablo Tosco/Oxfam

Blog: Conflits en Afrique : pas question de jouer les prolongations

Des millions d’Africaines et d’Africains, parmi les 3,2 milliards de spectateurs à travers le monde, suivent la Coupe du monde qui réunit actuellement les plus grandes stars du foot. Dans toute l’Afrique, des enfants passionnés du ballon rond rêvent ainsi de gloire, scotchés à leur écran de télévision.

Sunrise dans le camp de déplacés internes de Mingkamen, Sud Soudan. Photo : Aimee Brown/Oxfam

Blog: Soudan du Sud : quelques lueurs d'espoir entre la violence

« Même si la paix venait, nous ne pourrions pas rentrer chez nous. Nous n’y serions pas en sécurité. »

Ces mots, prononcés par une grand-mère que j’ai rencontrée dans un camp de déplacés internes au Soudan du Sud, montrent la profondeur des divisions dans ce jeune pays. Ils témoignent aussi de l’ampleur des difficultés à surmonter pour que le pays puisse retrouver sa situation d’avant le 15 décembre dernier – voire même, avec plus d’optimisme encore, retrouver le chemin d’un développement stable.

Un million d’enfants réfugiés ?! Autant de raisons pour des pourparlers de paix pour la Syrie, immédiatement

Blog: Un million d’enfants réfugiés ?! Autant de raisons pour des pourparlers de paix pour la Syrie, immédiatement

Alors que de terribles images nous parviennent de Syrie cette semaine (vers lesquelles je ne renverrai pas ici), les Nations unies viennent d’annoncer que plus d’un million d’enfants venus de ce pays déchiré par la guerre sont désormais réfugiés.

Réfugiés de Syrie au Liban : « nous ne sommes pas seuls »

Blog: Réfugiés de Syrie au Liban : « nous ne sommes pas seuls »

« Maman, sommes-nous devenus des mendiants ? » La fille de Sahra lui a posé cette question. C’est d’ailleurs littéralement la première chose qu’elle nous raconte lorsque nous la rencontrons avec d’autres femmes réfugiées à Shabreeha, dans le sud du Liban.

Femme et enfants réfugiés syriens sous une tente, camp de Zaatari, Syrie. Photo: Anastasia Taylor-Lind/Oxfam

Blog: Appel des Nations unies pour la Syrie : les gouvernements doivent financer l'aide humanitaire maintenant !

« Nous n’avons pas d’eau. L’électricité est régulièrement coupée. Des rats et des souris courent partout. Il y a un total manque d’hygiène. C’est impossible de garder quoi que ce soit propre. Le toit fuit... Nous n’avons jamais vécu comme ça en Syrie. Nous n’aurions jamais imaginé devoir un jour vivre dans de telles conditions. » Yasmin*, 33 ans, mère de quatre enfants

Pourquoi la crise syrienne devient la toute première priorité d’Oxfam

Blog: Pourquoi la crise syrienne devient la toute première priorité d’Oxfam

Les derniers chiffres publiés par le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés montrent la rapidité avec laquelle s’est détériorée la situation humanitaire en Syrie et dans les pays voisins dans lesquels les réfugiés n’ont cessé d’affluer.

Asha collecte de l'eau fournie par Oxfam et son partenaire SAACID, à Lafole, Somalie. Photo : Oxfam

Blog: La Somalie ne se résume pas au terrorisme et à la piraterie

Ce 23 février, des chefs d'État, de hauts responsables et Ban Ki-moon se réunissent à Londres pour discuter des menaces à la sécurité que pose la Somalie et de l'avenir de son gouvernement.

Des gardiens de troupeaux font boire leurs buffles, district de Badin, Sindh. Photo: Sam Phelps/Oxfam

Blog: Inondations au Pakistan : le Sindh toujours submergé

En novembre 2011, je me suis rendu dans le district de Badin, dans le sud du Sindh, où Oxfam m’avait envoyé en mission pour couvrir son intervention suite aux récentes inondations qui avaient sévi dans cette province, entraînant le déplacement de millions de personnes et la destruction des cultures, du bétail et des moyens de subsistance. 

Pages

Subscribe to RSS - crise humanitaire