investissements étrangers

Des membres d'une association de paysannes cultivent le champ de l'une d'elles, au Rwanda. Photo : Ami Vitale/Oxfam

Blog: "Ne jetons pas le bébé avec l'eau du bain" : une fausse excuse face aux accaparements de terres

Au mois d'octobre, Oxfam a lancé une nouvelle campagne pour demander à la Banque mondiale de geler ses grandes acquisitions foncières pendant six mois. Nous avons décidé d’agir face à la ruée mondiale, irresponsable, des banques et des investisseurs sur les terres des pays en développement. Bien trop souvent, des personnes et communautés perdent leurs logements et les terres sur lesquelles elles cultivent leur nourriture car aucune mesure de protection adaptée ne défend leurs intérêts face à ces investissements. 

Kisinyinye et Norkinmunyak Nairiamu, deux sœurs, travaillent leurs champs en Tanzanie. Photo : Oxfam

Blog: Jour 8: Les vertus de la discrimination

À conditions égales, tous les pays bénéficient d’un commerce plus ouvert. Mais il y a un hic : les conditions ne sont pas égales. Pour les femmes, le contexte en est presque toujours un d’inégalité. Pour faire avancer les droits des femmes, les négociateurs commerciaux doivent commencer à faire de la discrimination positive.

Par Sophia Murphy, Conseillère principale pour l'agriculture et les politiques de commerce

Subscribe to RSS - investissements étrangers