mauritanie

Assid Mint Mana lutte pour nourrir ses enfants, à Natriguel, Mauritanie. Photo : Pablo Tosco

Blog: Crise alimentaire en Mauritanie : quand les comptes sont toujours négatifs

« J'avais cinq chèvres. J’en ai vendu trois il y a plus d'un mois pour acheter du riz, ce  qui nous a permis de survivre jusqu’à maintenant. Je serai obligée de vendre les deux qui me restent à court terme pour tenir encore quelques mois. » « Et après ? » « Après rien », répond, le regard baissé, Aminata Ndiaye, tout en continuant d’allaiter le plus jeune de ses cinq enfants, à Kagnadé, une communauté du sud de la Mauritanie.

Subscribe to RSS - mauritanie