protection des civils

Strong winds blew the roof off the shelter that housed Yehia, a farmer from Syria, and his family. Credit: Oriol Andres/Oxfam

Blog: Des milliers de réfugiés syriens aux prises avec les intempéries

Nous venons en aide aux familles de réfugiés de Syrie touchées par la neige, le froid et la pluie.

Qui assurera la protection des refugiés au Soudan du Sud ?

Blog: Qui assurera la protection des refugiés au Soudan du Sud ?

Mardi matin, nous avons reçu des mauvaises nouvelles de Malakal. L’équipe d’Oxfam présente sur place a rapporté que la capitale de l’État du Haut-Nil subissait de violents assauts militaires. Nos collègues, qui s’employaient à promouvoir la santé parmi les personnes réfugiées dans l’enceinte de l’ONU, ont dû se mettre à l’abri dans les bunkers de la base. À cette heure, ils attendent encore que les combats se calment, avant d’être vraisemblablement évacués.

La population sud-soudanaise de nouveau en proie aux violences

Blog: La population sud-soudanaise de nouveau en proie aux violences

Trois ans à peine après avoir vu le jour, le plus jeune pays au monde, le Soudan du Sud, commençait seulement à connaître la paix. Mais voici qu’il retombe dans les affres de la violence. Depuis que les combats ont éclaté à Juba, la capitale, le 15 décembre, près de 10 000 personnes ont été tuées et 400 000 autres ont dû fuir.

Oliva Noalla, 6 ans, avec sa petite soeur, camp de Mugunga, RDC. Photo : Colin Delfosse/Oxfam

Blog: Marchandises de guerre : vie, mort et peur en RDC

Un nouveau rapport d’Oxfam dénonce le cercle vicieux de prédation et d’exactions dans lequel est prise au piège la population de l’Est de la République démocratique du Congo (RDC). Il en résulte que les communautés locales sont victimes d’une exploitation impitoyable de la part des groupes rebelles et des milices locales, mais aussi des propres troupes et responsables de l’État. Duncan Green, directeur des recherches d'Oxfam, revient sur les principaux points de ce rapport, alors qu'il devait se rendre en RDC ces jours-ci.

Blog: Dentro de un campo de refugiados en Burkina Faso (1): “La única cosa que importa es estar un lugar seguro”

El conflicto en el norte de Malí ha empujado a miles de personas a refugiarse en los países vecinos. Desde 21 al 23 de agosto Yaye Fatou Marone, responsable de la información y la comunicación para Oxfam en África Occidental, visitó varios campamentos de refugiados de Malí en Burkina Faso, para entender mejor su situación y para representar mejor sus intereses. Ella relata sus encuentros con mujeres, niños, niñas y hombres obligados a dejarlo todo  - casa, trabajo, escuela - en busca de un mínimo de seguridad. Primera parte de una serie de tres artículos. 

Camp de réfugiés maliens de Mentao, Burkina Faso, août 2012. Photo : Yaye Fatou Marone/Oxfam

Blog: Dans un camp de réfugiés au Burkina Faso (1) : « la seule chose qui importe, c’est être en sécurité »

Le conflit au nord du Mali a poussé plusieurs milliers de réfugiés vers les pays voisins. Du 21 au 23 août, Yaye Fatou Marone, chargée d'information et communication pour Oxfam en Afrique de l'Ouest, s'est rendue dans plusieurs camps de réfugiés maliens au Burkina Faso, afin de mieux connaître leur situation et de défendre au mieux leurs intérêts. Elle relate ses rencontres avec des femmes, des enfants et des hommes contraints du jour au lendemain de tout quitter - maison, travail, école - en quête d'un minimum de sécurité.

Femme et enfants déplacés, camp de Kibati, RDC Est. Photo : Oxfam

Blog: Afrique : la crise s’aggrave dans la région des Grands Lacs

En ce moment même, en République démocratique du Congo (RDC), plus de personnes sont déplacées qu’au cours de n’importe quelle période des trois dernières années. Des dizaines de milliers de Congolais ont fui dans les pays voisins. Samuel Dixon, qui travaille en RDC pour Oxfam, explique la crise actuelle et ce que la communauté internationale peut faire pour alléger les souffrances de la population.

Des milliers de personnes cherchent un abri au camp de Kibati, près de Goma, en RDC. Photo : Marie Cacace/Oxfam

Blog: République démocratique du Congo : l’histoire de Fatou, à la recherche de sécurité

Une vague de violence dans l’est de la République démocratique du Congo a contraint des dizaines de milliers de personnes à fuir. Beaucoup, comme Fatou, se sont réfugiées au camp de Kibati, près de Goma.

Excercice de préparation à d'éventuelles attaques de la LRA, Bangadi, RDC. Photo: Caroline Gluck/Oxfam

Blog: Vivre dans l’ombre funeste de la LRA

Inutile de chercher. Dans le village de Bangadi, en province Orientale, dans le nord-est de la République démocratique du Congo (RDC), les traces des exactions perpétrées par les rebelles de l'Armée de résistance du Seigneur (LRA) sautent aux yeux.

Situé près de la frontière avec le Soudan, où sévit également la LRA, et entouré de forêt, ce village est difficile à protéger.

Photo : Jeremie Kaomba, employé d'Oxfam chargé de protection, lors d'un séminaire au camp de Mpati.

Blog: R.D. Congo : instaurer la sécurité là où règne la peur

L'est de la République démocratique du Congo (RDC) est censé vivre en paix. Pourtant, dans la zone de santé de Mweso, dans le territoire de Masisi, au Nord-Kivu, la vie des populations civiles est tout sauf paisible.

Malgré l'accord de paix signé il y a trois ans, l'instabilité et la violence persistent, la situation humanitaire se détériore et des tensions ethniques couvent, ce qui maintient les populations civiles dans la précarité.

Pages

Subscribe to RSS - protection des civils